Je dois te combattre

Tu te mets au travers de ma route,
Dans mes situations.
Je ne veux plus te voir, toi le doute ;
Lors de mes décisions.

Sans cesse tu me poursuis,
Viens dans mes pensées ;
Tu t’imposes à ma vie,
Mais je ne t’ai pas invité.

C’est ton langage favori,
De contester l’écriture.
Es-tu certain qu’il a dit ?
Et je ne suis plus si sûr.

Souvent tu m’as privé,
De la bénédiction ;
Dieu m’avait proposé,
Une entière guérison.

Tu cherches à me ballotter,
Comme les flots de la mer ;
Je ne suis pas disposé,
À te laisser faire.

Pendant toutes ces années,
Il attendait la promesse ;
Abraham t’a résisté,
Même dans sa blanche vieillesse.

Il a manié la foi,
Pour te mettre en déroute.
Je veux la prendre pour moi,
Pour te vaincre ; toi le doute.

Lectures : Romains 4 v 20 et Jacques 1 v 6 : Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu…

Mais qu’il l’a demande avec foi, sans douter ;
car celui qui doute est semblable au flot de la mer…

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message