Le petit banc de pierre

Au village, quel bonheur !
Se trouve un banc de pierre
Pour tous les voyageurs,
Une pause salutaire.

Oh ! Petit banc de pierre !
Pourrais-tu nous conter ?
Toutes ces histoires d’hier
Qui se sont racontées !

Les misères, les chagrins,
Qu’on chuchote tout bas,
Les peurs du lendemain,
Mais tout ne se dit pas !

Combien se sont assis
Sur le banc de pierre ?
Pour parler de la vie
Celle qu’on vivait naguère !

Oh ! Combien de soupirs
Et combien de regrets ?
Et tous ces souvenirs
Accrochés à jamais !

Oh ! Petit banc de pierre
Si tu pouvais leur dire
Que seule la prière
Fait cesser les soupirs !

Au petit banc de pierre
Je voudrais m’arrêter
Pour leur parler du Père
Et du fils Bien-aimé.

Au petit banc de pierre
J’irai un jour m’asseoir
Mettre fin à leurs guerres
Et leur parler d’espoir.

Lecture : Luc 10 v 39 :

Marie qui s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa Parole.

Qui d’entre-nous ne s’est pas arrêté, le temps d’une pause pour s’asseoir quelques instants sur un banc de bois ou de pierre ? Et beaucoup d’échanges ont eu lieu lors de ces haltes reposantes où l’on a échangé, des points de vue, suggérer des changements, rappeler tant de souvenirs !
Parfois c’est un promeneur qui s’arrête, comme pour faire le bilan de sa vie ! Et nous pouvons le remarquer par son regard, cherchant dans ses pensées des réponses à toutes ses interrogations ; alors ce sont parfois des soupirs, qui viennent mettre un terme à ces réflexions.
Dans un petit port breton subsistent les vestiges d’un banc, où les femmes de marins pêcheurs attendaient le retour de leurs maris. Elles s’assoyaient là, scrutant l’horizon, l’âme chargée et les regards inquiets jusqu’à ce qu’elles aperçoivent enfin le bateau si attendu !
C’est ainsi que ce poème a trouvé ses racines, avec ce vif désir dans mon cœur de pouvoir m’asseoir un jour auprès de ces personnes pour parler de l’amour de Dieu et de témoigner qu’avec Dieu nous pouvons toujours recommencer et mettre un terme à une vie habitée par l’insatisfaction.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message