Les deux hommes !

Ils sont amis ou ennemis,
Et très souvent en désaccord
Se partageant la même vie
Mais qui des deux est le plus fort ?

Chacun revendique ses droits,
Persuadé d’avoir raison
Il se présente comme le roi,
Annulant toutes discussions.

Si le premier il est charnel,
Se laissant bien vite emporté
Le second est spirituel,
Cherchant toujours à négocier.

Et ces deux hommes sont en moi,
Voici la source du conflit
Quand l’un me parle de la foi,
Voilà que l’autre réagit.

Mais aujourd’hui j’ai décidé,
Que l’un des deux sera le maître
Car j’ai appris par les années
Combien l’autre n’est qu’un traître.

Toi mon premier reste tranquille,
Sois à l’écoute du second
Même si les temps sont difficiles,
De lui les meilleures suggestions.

Lecture : Galates 4 v 30 :

Mais que dit l’Écriture ? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre. C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre.

Paul place les Galates devant cette dualité qui nous habite, et qui est accompagnée de combats permanents. Comme lui nous allons nous arrêter sur cette réalité en prenant des exemples dans l’Ancien Testament.
1) Caïn et Abel  : Nous avons dès le début de l’humanité ce conflit entre ces deux hommes, qui se terminera par la mise à mort d’Abel par son frère. La chair peut tuer notre vie spirituelle, et nous constatons autour de nous et même dans des milieux chrétiens les ravages de la chair qui domine en prenant des décisions qui sont à l’opposé de la pensée divine (Genèse 4/1-7).
2) Lot et Abraham : Ici c’est le choix de Lot qui est caractéristique de l’homme charnel qui se laisse séduire par ce qu’il voit : « Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain… » (Genèse 13/11). Ce choix semblait être le bon par rapport à son oncle Abraham. Mais la suite nous révèlera qu’il fit le mauvais choix et fut sauvé par la prière d’Abraham !
3) Ismaël et Isaac  : C’est l’exemple pris par l’apôtre Paul dans notre lecture que nous allons compléter : « Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse ; et de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, ainsi en est-il encore maintenant » (Galates 4/28-29). Et comme le déclare notre lecture, nous devons dominer la chair par une vie remplie de l’Esprit. Et ce même apôtre avait constaté pour sa propre vie ce dur combat contre la chair : « Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas » (Romains 7/19).
4) Ésaü et Jacob : Le premier a perdu son droit d’aînesse, pour un plat de lentilles (Genèse 25/29-34). La chair nous prive de la bénédiction, parce qu’elle se plait dans les choses de la terre.
5) Le premier Adam et le second Adam : Le premier a échoué dans sa mission à cause du péché et de la désobéissance ; mais le second est allé jusqu’au bout, jusqu’à la croix du Calvaire : « Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est naturel ; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel » (1 Corinthiens 15/45-47).

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message