Matin, midi et soir !

Commence ainsi dès le matin
Mets ta main dans sa sûre main
Il te montrera le chemin
Et pour marcher d’un pas certain.

Par la prière : supplication !
Par la louange : adoration !
Tout près de lui : conversation !
Le bonheur de la relation.

Reviens vers lui, chaque midi
Tu as encore besoin de lui !
Les yeux fixés sur Jésus-Christ
Et tu seras fort aujourd’hui !

Avec bonheur et assurance
Avec foi, sans impatience
Lui prouvant ta reconnaissance
Pour l’Esprit Saint et sa puissance !

Et n’oublie pas quand vient le soir
De remercier le Dieu de gloire
Celui qui te donne l’espoir
Que pour toi viendra la victoire.

Oui, dis merci pour la journée
Durant laquelle il t’a gardé
Dis-lui encore à ton coucher :
Merci ô Père ! De tant m’aimer.

Lectures : Daniel 6 v 10 et Ecclésiaste 11 v 8 :

« …et trois fois par jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant ».

« Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main ».

C’est l’attitude de Daniel et ce passage de la Bible qui m’ont poussé à écrire ce poème, et surtout pour nous rappeler que notre relation avec Dieu ne peut se résumer à un seul moment dans la journée ; mais une relation permanente et continue en prière ou en pensée, quand les circonstances de notre vie et travail ne nous permettent pas de marquer comme Daniel ce moment de recueillement.
Pourtant cet homme prenait un risque terrible en agissant ainsi, puisque le décret du roi le lui interdisait, et cela faillit lui coûter la vie dans la fosse aux lions ! Mais cet homme avait ces trois rendez-vous avec son Dieu, et rien ne pouvait l’en empêcher !
Dans plusieurs Psaumes, David parle du matin et du soir, de ses rendez-vous qu’il avait avec son Dieu : « Je me couche, et je m’endors ; je me réveille, car l’Éternel est mon soutien. » (Psaume 3 v 6). Si la prière n’est pas mentionnée, nous l’imaginons comme une évidence ! D’ailleurs d’autres références le soulignent : « Éternel ! Le matin tu entends ma voix ; le matin je me tourne vers toi, et je regarde » (Psaume 5 v 4). Et au Psaume 59 v 17 : « Et moi, je chanterai ta force ; dès le matin, je célébrerai ta bonté ».
L’Ecclésiaste lui, en parle par rapport à l’œuvre de Dieu qui doit commencer dès le matin, se poursuivre toute la journée, et même le soir !
L’Église est née et à commencé à œuvrer pour le Seigneur en annonçant le message de l’Évangile ; c’était le matin des Actes de la première église ! Puis le midi, nous parle de tous ces siècles qui ont suivi jusqu’à nous qui sommes arrivés au soir ; et la Parole de Dieu nous le dit, que ce n’est pas le temps de laisser reposer notre main, mais d’œuvrer pour le Seigneur !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message