Noël d’aujourd’hui ou Noël d’autrefois ?

Le Noël d’aujourd’hui, ou Noël d’autrefois,
Noël en Jésus-Christ, ou Noël sans la foi ?
À chacun de choisir, libre de sa vie
Et ainsi définir, ce qui est mieux pour lui.

Le Noël d’aujourd’hui, ou Noël d’autrefois,
Les cadeaux, les amis, ou Jésus qu’on reçoit ?
Le Noël d’aujourd’hui, mais quel est donc son sens ?
Quand Noël d’autrefois, parlait d’espérance !

Le Noël d’aujourd’hui, ou Noël d’autrefois,
Quel regard portons-nous, quel sera notre choix ?
Au Noël d’aujourd’hui, mais où est Jésus-Christ ?
Le Noël d’autrefois, s’attachait aux Écrits !

Le Noël d’aujourd’hui, ou Noël d’autrefois ?
Nous avons oublié, que nous fêtons le Roi
Qui a quitté le ciel, pour venir sur la terre
Apporter le salut, par la croix du calvaire.

Le Noël d’aujourd’hui, et Noël d’autrefois
À nous de les unir, par le bois de la croix
Et Noël d’autrefois, deviendra aujourd’hui
Le Noël de l’espoir, le Noël de la vie.

Lecture : Luc 2 v 10 :

Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour le peuple le sujet d’une grande joie. C’est qu’aujourd’hui dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.

Tout le monde s’accorde pour penser et dire que ce Noël 2020, sera différent de ceux des années précédentes, à cause de cette crise sanitaire qui va lui faire de l’ombre. Le titre que j’ai choisi : « Noël d’aujourd’hui ou Noël d’autrefois ? » n’est pas en relation avec l’actualité de ce virus, mais un constat réalisé depuis plusieurs décennies. En effet, nous remarquons que Noël a perdu sa véritable identité, et détourné en un vaste marché de la consommation. Notre société, s’en sert comme vecteur de vente, mais a pris soin d’écarter celui qui en est le principal acteur, Jésus-Christ né, parmi les hommes pour leur apporter la délivrance et les réconcilier avec le ciel. Quelques signes sont encore visibles, où une minorité de personnes, essaient de conserver cette fête dans sa dimension spirituelle ; mais pour combien de temps encore ? Car notre société veut bien de Noël, mais pas celui de l’Évangile, un Noël, sans Dieu, un Noël de famille, de cadeaux et de fête. La Bible n’est pas contre ces rassemblements familiaux, bien au contraire ! Et Noël en est une occasion. Maintenant si vous associé au « Noël d’aujourd’hui, celui d’autrefois », où la célébration de la nativité avait la première place, vous aurez alors un Noël qui aura tout son sens, en y apportant la paix et l’espérance dans tous ces foyers bouleversés et angoissés. Je vous souhaite ce Noël là, celui où le Christ sera le premier invité. L’invité qui vous apportera l’espérance d’une vie transformée, en vous éclairant, non d’une lumière artificielle, mais de sa présence et de sa Parole.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message