Passer à l’acte

Il allait vers son lieu, c’était son rendez-vous,
Quand il fut violenté, sans doute par des voyous ;
Qui le ruant de coups, pour le dévaliser,
Le laissèrent comme mort, dans le fond du fossé.

Quel bonheur ! Par hasard, quelqu’un passait par là,
Ne pouvait le manquer, il était à deux pas ;
Etant très occupé, il allait à l’office,
Car pour lui c’était trop, pour un tel sacrifice.

Et voici l’étranger, celui qu’on n’attend pas,
Qui s’arrête à ses pieds, et le prend dans ses bras ;
Pour soigner ses blessures, l’entourer de ses soins ;
Il le fit par amour, car c’était son prochain.

Cette histoire est très belle, tirons en instructions ;
Ne pas dire seulement : Moi j’ai ma religion !
Mais il faut pratiquer, en allant vers les autres ;
C’est bien le message, adressé aux apôtres.

Quel regard portons-nous, tout au long de nos jours ?
Sur ceux que nous croisons, et qui manque d’amour ;
Arrêtons d’en parler, mettons-nous en action ;
C’est bien cela je crois, la seule illustration.

Et l’exemple vient d’en haut, par les pas de Jésus,
Qui marchant sur la terre, recherchait les perdus ;
Un geste, une parole, les voila relevés ;
Il nous montrait ainsi : ce que veut dire aimer.

Lecture : Évangile de Luc chapitre 10 verset 25 :

La parabole du bon samaritain.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message