Que la lumière soit !

La nuit s’est installée
Repoussant tout espoir
Avec elle associés
Les partisans du noir ;
Dessinant des ombres
Comme à l’heure du soir
Où le cœur s’encombre
Des verbes du désespoir.

Cette sombre vallée
Aux contours incertains
Plonge l’âme peinée
Dans un tunnel sans fin.

Mais le jour apparût
Avec lui sa bannière
Et la vie accourût
Brisant toutes frontières.

La nuit est détrônée
O ! Message divin
Car le fils s’est donné
Nous ouvrant le chemin.
Le chemin de lumière
Pour éclairer nos pas
Sachant que nos misères
Sont clouées à la croix.

Une nouvelle aurore
Se lève sur nos vies
Car sa lumière perfore
Les murs de nos nuits.

L’espoir du matelot
Au sein de la tempête
Lorsque grondent les eaux
Et que la nuit s’entête
Le phare par sa lumière
Répond à sa requête.

Quand le ciel se couvre
De gros nuages noirs

Une fenêtre s’entrouvre
Nous laissant entrevoir
Un arc de lumière
Aux couleurs de l’espoir.

Lecture : Hébreux 6:19 Cette espérance, nous l’avons comme une ancre solide et ferme pour l’âme.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message