Un compagnon discret !

Je voudrais l’arrêter
L’empêcher de courir
Car depuis des années
Je ne peux le saisir.

Chaque jour il est là !
Lui qui côtoie ma vie
Se présente pour moi
L’ami ou l’ennemi !

Compagnon de toujours
Témoin de mon histoire
À ma voix il est sourd
Du matin jusqu’au soir.

Se montre si discret
Que souvent je l’oublie
Puis il réapparaît
C’est ainsi qu’il agit.

Et pourtant je l’entends !
Car il rythme mes nuits
Quand l’insomnie me prend
Agitant mon esprit.

Me ramène au passé
L’enfance déjà loin !
Les parents, les aînés
Ceux qui se sont éteints.

Il faut le racheter
La Bible nous le dit
Ne pas le gaspiller
Pour Dieu, il a du prix !

Il devient mon allié
Présent à chaque instant
À moi de le gérer
« Je vous parle du temps ! »

Lecture : Éphésiens 5 v 16/17 :

Rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Le temps, un compagnon discret ! C’est ainsi que j’ai voulu l’appeler. Par ces quelques strophes de ce poème, nous allons le présenter.
1) Comme nous voudrions lui dire d’aller moins vite, et que sa cadence nous prive de beaucoup d’activités, car il nous semble que la journée à peine commencée, nous annonce le soir ! Nous aimerions l’arrêter parfois !
2) Il est tantôt notre ami, quand nous sommes en famille et que nous partageons ensemble des moments si délicieux ! Nous voudrions dans ces cas là, qu’il traîne, qu’il traîne encore un plus longtemps, pour prolonger ces rassemblements si précieux ! Puis, il arrive que nous le voyions comme un ennemi, quand l’épreuve semble interminable !
3) Il est sourd à notre voix et à nos désirs, mais poursuit sa route à la même cadence.
4) Nous arrivons même à l’oublier, et à réaliser avec surprise : « Déjà ? »
5) C’est peut-être la nuit que nous réalisons sa présence, quand l’insomnie nous tient éveillés, et que le tic-tac de la pendule rythme les heures !
6) Le temps, nous ramène au passé, à l’enfance, aux parents ! C’était pourtant hier ! Comme il passe vite le temps !
7) Pour le croyant, il a de la valeur, et la Bible nous demande de bien le gérer et de l’investir dans le royaume de Dieu !
8) À chacun de nous de le contrôler et de le mettre au service du Seigneur.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message