Un plant si précieux !

C’est un plant délicat
Aux fragiles ramures
Qui ne s’entretient pas
Par la vieille nature.

Il ne peut supporter
L’ombrage vaniteux,
Ni la proximité
De tous les ambitieux.

C’est dans la vérité
Qu’il puise pour se nourrir
Arrosé de bonté
Pour le faire grandir.

Il pousse lentement
Avec humilité
Et c’est en l’approchant
Que l’on est parfumé.

Résistant aux grands froids
Même les plus intenses
Orienté vers la foi
Garant de sa croissance.

Ne tolère pas le mal
Il faut l’en éloigner !
Ça lui serait fatal
Pour se développer.

Greffé par Jésus-Christ
Là-bas à Golgotha
Il produit des bons fruits
Pour la table du Roi.

Mets-le dans ton jardin
Ô ! Il est excellent !
Tu dois en prendre soin
Pour qu’il dure dans le temps.

Ce plant
C’est l’amour !

Lecture : 1 Corinthiens 13 v 4/7 :

« L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal,… »

Jésus en a parlé de l’amour, priant son Père qu’il soit avec ses disciples, et avec tous ceux et celles qui l’accepterons comme Seigneur et Sauveur : « Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux » (Jean 17 v 26).
L’apôtre Jean reprend la pensée de Jésus, en exhortant les chrétiens : « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres ; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu » (1 Jean 4 v 7).
Pour reprendre la pensée et l’image du poème, nous pouvons dire en nous appuyant sur les textes bibliques, que nous devons l’avoir dans le jardin de notre cœur, et en prendre soin, car il est fragile et nécessite toute notre attention !
Paul quant à lui demandait aux chrétiens de Philippes de mettre tout en œuvre pour que l’amour grandisse et se développe : « Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence… » (Philippiens 1 v 9).
Nous pourrions prendre encore d’autres textes pour parler de l’amour, tant il est présent dans la Bible et dans la pensée divine. C’est la nature de Dieu !
Arrachons tous ces plants inutiles comme le suggère l’auteur de la lettre aux Hébreux : « …Qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produisent du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés » (Hébreux 12 v 15). Mais redoublons d’effort pour planter, planter encore sans jamais nous lasser ce plant merveilleux « De l’amour », en l’arrosant de nos prières et de nos actions de grâces !
Que tous ceux qui nous entourent en soient les bénéficiaires !

1 commentaire

  • Moïse simporé

    16 décembre 2018

    C’est super que Dieu vous bénis

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message