Sauvé ! Pour le servir !

Je chanterai ton nom
Avec mes instruments
Ensemble, nous te dirons
Ô ! Dieu que tu es grand !

Tu es grand à jamais
Nul ne peut t’égaler
Et je raconterai
Ta grâce et ta bonté.

Ta bonté pour ma vie
Que tu as transformée
Le jour où j’ai dit oui !
Jésus m’a délivré.

Délivré de la mort
Du péché de l’enfer
Quand il prit tous les torts
En mourant au calvaire.

Au calvaire il subit
Les pires souffrances
Cela était écrit
Pour ma délivrance.

Délivrance et bonheur
De vivre à ses côtés
Délivré des frayeurs
Et aujourd’hui sauvé !

Sauvé ! Pour le servir !
Sauvé ! Pour l’adorer !
Sauvé ! Pour le bénir !
Sauvé ! Pour témoigner !

Lecture 1 Timothée 1 v 15 :

C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans la monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.

C’est l’apôtre Paul qui écrivant à Timothée, affirmait haut et fort cette réalité bénie, qu’en Jésus-Christ, toute personne peut voir sa vie transformée par sa grâce et son amour. Paul n’était pas un ange, ni un tendre, lui qui persécutait la première église avant que Dieu mette sa main sur lui et fasse de lui un autre homme. Il changea de tout au tout, et devint un messager de la bonne nouvelle ; tous ses écrits témoignent que ce n’était plus la même personne. Un homme qui défendait maintenant le message divin.
Depuis, Dieu a accompli tant de miracles en s’intéressant à toutes celles et ceux qui l’ont laissé agir dans leur vie ! Car ce changement ne peut être actif que si nous lui donnons accès à notre vie ! Alors tout devient possible ; un cœur endurci, coléreux, mauvais devient tendre et aimant ; c’est le miracle de la grâce. Je me souviendrai toujours de cet homme, qui rendit son témoignage lors d’une rencontre dans un lieu de vacances en Alsace. Avant de connaître Dieu, il avait connu la boisson, la violence et même la prison ! Jusqu’au jour où il fut métamorphosé par la puissance divine, qui fit de lui, un homme tranquille, agréable et plein de tendresse. Je le revois encore prenant dans ses bras un de nos enfants qui n’avait pas encore un an, et de l’entourer de toute son affection ! C’est cela le miracle de la grâce ! Elle vous pousse ensuite à consacrer votre vie à servir celui qui a tout donné en Jésus-Christ !
Sans avoir connu les profondeurs du péché ou de la violence, je suis du nombre de tous ceux qui ont été touchés par la main bénissante du Seigneur, et en ce jour je lui rends témoignage de mon attachement à lui, avec cet ardent désir de le servir tous les jours de ma vie.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message