Fêtons Noël !

Fêterons-nous Noël
Comme l’année passée,
Nul regard vers le ciel
Ni signe de piété ?

Fêterons-nous Noël
En mettant de côté
Ce qui est essentiel
Jésus-Christ l’enfant né ?

Fêterons-nous Noël
Sans cette vérité ?
Qui est bonne nouvelle
Pour notre humanité.

Je fêterai Noël
Et Jésus en premier
Amour exceptionnel
Je ne peux l’oublier !

Je fêterai Noël
Et j’irai l’annoncer
Dans ce monde cruel
Qui doit être apaisé.

Je fêterai Noël
Et la nativité
Place au spirituel
C’est ma priorité.

Noël ! Noël ! Noël !
Ce nom nous fait chanter
Noël ! Noël ! Noël !
Le Fils nous est donné.

Lecture : Ésaïe 9 v 5 :

« Car un enfant nous est né, un fils nous est donné…On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

Notre génération parviendra-t-elle à retrouver l’esprit de la fête de Noël ? Le croyant que je suis espère qu’il arrivera le miracle de Noël, qui redonnera à cette fête sa dimension spirituelle avant tout. Bien entendu inclure la famille lors de cet évènement n’est pas en contradiction avec la Bible, bien au contraire ! Un Noël vécu dans la réalité de la naissance du Christ lui donne une joie et une paix que le monde ne pourra jamais égaler, malgré son programme toujours plus innovant.
Le chrétien doit afficher bien haut cette bannière de Noël, sans tomber dans une tradition morne et répétitive ! Noël, réclame des actes, des comportements dignes de celui qui est au centre de cette fête. Il est parlé de la trêve de Noël, de la paix de Noël ! Mais pourquoi ne pas la conserver au-delà de Noël ? Effectivement, la paix fut annoncée conjointement à l’annonce de la naissance du Sauveur : « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée » (Luc 2/14). Noël annonce la paix, une paix durable que Jésus-Christ nous a apportée et qui devrait trôner dans ce monde s’il reconnaissait enfin la véritable nature de Noël ! Noël, c’est une porte qui s’ouvre, celle de la vie qui se donne pour sauver l’humanité. Noël, une autre porte se ferme, celle des ténèbres qui fuient devant l’éclat de la lumière de Christ.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message