Si précieuse !

La Bible est un jardin
Et chaque livre un parterre
Douces senteurs du matin
Proposées par notre Père.

Des chapitres à consulter
Pour nous guider en chemin
Des versets à méditer
Révélant tant de parfums.

Offrons donc à notre cœur
Un beau bouquet de promesses
Elles nous viennent du Seigneur
Cueillons-les dans l’allégresse.

La Bible est ma richesse
Répondant à mes questions
Bannit doutes et tristesses
Par elle la bénédiction.

Véritable mine d’or
Quel bonheur de l’explorer !
Découvrir des vrais trésors
Que le monde ne peut donner.

C’est une table dressée
Par le nom de Jésus-Christ
C’est lui qui nous a conviés
Au grand festin de la vie.

La Bible, ma nourriture
La manne de chaque jour
Quelques pages des Écritures
Me révèlent le Dieu d’amour.

Lecture : Luc 11 v 28 :

« Heureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu, et qui la gardent. »

C’est la réponse donnée par Jésus à une femme qui enviait celle qui avait porté et allaité le Christ. Il met l’accent sur la Parole du Seigneur, et demande à ceux qui veulent l’écouter, de la garder. C’est-à-dire de la conserver dans sa dimension spirituelle et d’autorité. Lors de la tentation dans le désert, il mettra en échec le diable et le repoussera par la Parole (Luc 4 v 1-13). Pour nous elle aura la même force pour nous dégager des pièges de l’adversaire ; manions-la comme l’épée de l’Esprit (Éphésiens 6 v 17).
Cette Parole de Dieu accompagnait le peuple d’Israël pendant sa marche : « Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas…afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Éternel » (Deutéronome 8 v 3).
La Parole de Dieu est donc vitale pour tous ceux qui revendiquent leur appartenance à Christ. C’est le jardin aux multiples senteurs et fruits délicieux, réjouissant tous ceux qui la méditent. Un trésor à découvrir, nous livrant tant de richesses : « Je me réjouis de ta Parole, comme celui qui trouve un grand butin » (Psaume 119 v 162).
Une table dressée pour nourrir l’âme affamée, et la fortifier face à l’adversité : « Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires » (Psaume 23 v 5).
Le monde a aussi dressé ses tables, mais nos concitoyens restent sur leur faim. Présentons la Parole du Seigneur !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message